Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Portrait de Photographe : Cécile PlessisQui es-tu dans la vie ? Quelles sont tes passions, ce qui te fait vibrer au quotidien en dehors de l’image ?

Moi, c’est Cécile ! Pas facile, comme question… Je crois que ce qui me fait vibrer au quotidien, ce sont les moments partagés avec mon mari et mon fils : quand on fait de la musique ensemble, je ressens une harmonie qui parfois me fait verser une larme. En fait je suis hypersensible et capable de pleurer même devant une comédie ou un épisode de Big bang theory…

Depuis quand la photo fait partie de ta vie ? Raconte nous tes débuts professionnels et la façon dont la photographie est devenu ton activité…

La photo a toujours fait partie de ma vie. Enfant, je passais des après-midis à regarder les diapos de nos vacances avec un mini-vidéoprojecteur. J’ai eu un appareil photo très tôt. Plus tard, je passais du temps à confectionner des albums photos, à mi-chemin entre ma passion à la fois pour les photos et pour le papier.
Quand le numérique est arrivé, j’ai acheté le premier reflex numérique sur le marché : le 300D de Canon. Il y a quelques années, alors que je pataugeais un peu au niveau professionnel, et à la suite d’une séance photo avec une photographe que j’aime beaucoup, mon charmant mari m’a tout dit simplement : « toi qui adores faire des portraits, tu pourrais faire ça ? » Une lumière s’est alors éclairée et c’était parti !

Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Plutôt studio ou lifestyle ? Lumière naturelle ou artificielle ?

J’aime particulièrement la lumière naturelle, surtout celle de la fin de journée. Je fais plutôt du lifestyle pour les séances grossesses, famille, EVJF, couple… Mais j’ai un studio pour les séances nouveau-né.

As-tu un domaine de prédilection ? Ce que tu préfères dans ton activité ?

Que ce soit pour une séance nouveau-né, grossesse, famille, ou un mariage, j’aime rencontrer les gens et passer un moment privilégié avec eux. Mais j’ai de plus en plus de demandes pour les duos grossesse/nouveau-né. Et c’est un tel plaisir de découvrir le petit bout qui se cachait dans le ventre de maman !
Bien sûr, j’adore le moment du shooting mais ce que je préfère c’est quand mes clients découvrent les photos de leur jolie séance. C’est un moment plein d’émotions.

Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Si tu as un studio, parle nous de son histoire, son aménagement…

Nous sommes en train de construire une maison dans laquelle nous avons prévu un studio mais c’est long d’attendre… J’ai donc investi la pièce la plus lumineuse de notre maison actuelle pour y aménager un home studio. Celui-ci est dédié à mes séances nouveau-né et mini-séances. J’y organise aussi mes rendez-vous.

Qu’est ce qui te guide lors de la prise de vue, l’émotion, la création de souvenirs, la technicité, la créativité ?

Pendant une séance je me détache du côté technique et ce qui me porte c’est l’émotion et la création de souvenirs. Une séance photo est avant tout une expérience unique. Bien souvent, je me rends compte à l’issue d’une séance que mes clients ont vécu un super moment et que les photos ne sont qu’une conséquence de ce qu’ils sont réellement venus chercher. Je me souviens d’une maman qui m’a remerciée à peu près dix mille fois parce que ça faisait des années que sa fille de 20 ans ne lui avait pas fait de câlins et la séance a provoqué ce moment. C’est aussi pour ça que je fais ce métier : apporter du bonheur aux gens.

As-tu suivis dernièrement des formations? Dans quels domaines et avec quels formateurs ?

Je suis très régulièrement des formations. Empara, plateforme en ligne, propose des formations en live que je regarde presque chaque fois. J’ai assisté en mars dernier aux Journées Pep’s à Paris, ça a été une source d’inspiration formidable. J’ai fait deux one-to-one qui m’ont énormément apporté : un avec Agnès Colombo suivi d’une séance grossesse et un avec Petra Kovacova sur la photographie de nouveau-né.Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Quels sont tes rêves ? En photographie ou n’importe quel autre domaine !

Je rêve de visiter l’Ouest américain, le Canada et la Patagonie.
J’aimerais également me remarier avec mon mari 🙂

Si tu devais ne conserver que 4 choses, quelles serait-elles ?

Alors ça c’est hyper dur comme question…
Je dirais ma maison, on considère qu’elle reste remplie hein, comme ça je n’ai pas besoin de choisir. Ça fonctionne, nan ?Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Comment t’imagines-tu dans 10 ans ?

Dans 10 ans ? Piou… mon petit bonhomme sera sûrement parti de la maison. J’imagine que je serai toujours la même mais avec plus de cheveux blancs :-/
Quant à mon entreprise de photo, j’aurais sûrement développé plus de séances en studio puisque je serai a priori dans mon nouveau studio, plus grand que celui que j’ai aujourd’hui.
Ou alors, on aura tout plaqué et on sera partis vivre à 500 km 😜

 

Portrait de Photographe : Cécile Plessis

Merci à Cécile d’avoir pris le temps de répondre à nos questions 🙂
Pour découvrir son profil sur monbebebonheur.fr, c’est par ici…
plus d’informations également sur son site internet personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *